Photo des créateurs de Trendit

Trendit : l’application événementiel pour la communauté étudiante de Montréal

L’idée germait dans la tête de Noa Disegni et Martin Masseline depuis quelques temps déjà, mais c’est la crise sanitaire et l’isolement des dernières années qui a accéléré le développement du projet : « On voulait créer un outil pratique qui répertorie tout ce qui se passe en matière d’événements étudiants à Montréal, et qui permet facilement à la communauté de se rassembler. La crise de la COVID-19 a marqué un tournant majeur dans l’événementiel, et dans la façon de s’en informer. On devait saisir l’opportunité de développer un outil qui réponde vraiment aux besoins des étudiants. L’application permet non seulement de connecter la communauté à des événements et à des gens qui leur correspondent, mais crée également une synergie entre les universités montréalaises ! » lance Noa.

Trendit, c’est un réseau social étudiant conçu pour optimiser la communication entre les organisateur.trice.s et la communauté étudiante. L’idée : regrouper en un seul endroit tout ce qui se passe en matière de vie étudiante à Montréal. Initiations, pitch café, soirées culturelles, festivals de musique, match sportifs universitaires : Trendit se veut la référence en événementiel dans la métropole !

Ils lèvent 100 000 $ en deux semaines

Le développement d’une application étant complexe et coûteux, un appui financier étaient nécessaires afin de poursuivre le projet. À l’automne, ils décident de monter un pitch et sollicitent des proches, qui les mettent rapidement en contact avec des gens fortement intéressés à investir dans le projet.

« En deux semaines, nous avons récolté 100 000$. Cet appui majeur était vraiment ce dont nous avions besoin pour mettre les bouchées doubles dans le projet. Maintenant, nous collaborons avec un techlead et une équipe de 5 développeurs, qui travaillent tous les aspects front end et back end de la plateforme. De mon côté, je réalise le design UI/UX et tous les visuels associés à l’application. On voulait mettre en marché un outil inédit, quelque chose de vraiment nouveau, qui soit aussi pratique qu’agréable à utiliser. » poursuit Martin.

En effet, ce type de solution technologique n’est tout simplement pas disponible sur le marché à l’heure actuelle. Bien qu’il existe des sites et des outils liés à l’événementiel, aucune application à ce jour n’implique la notion d’interaction sociale, comme le propose Trendit.

Créer l’événementiel 2.0 : un outil pour les étudiant.e.s comme pour les organisateur.trice.s

La plateforme qu’ils sont sur le point de lancer combine les fonctions les plus intéressantes sur le marché, comme des stories, des hashtags et des événements, mais dans une application entièrement dédiée à l’événementiel. Les organisateur.trice.s qui utilisent la plateforme auront également accès aux Trendit Analytics, une mine d’or de données pour celles et ceux qui souhaitent connaitre davantage leurs publics cibles. « Les Trendit Analytics, ce sont littéralement les Google Analytics de l’événementiel. On parle ici d’un potentiel de micro-influence et d’hyperciblage, en plus de la possibilité d’accéder à des mesures concrètes qui ont une réelle valeur ajoutée pour les organisateur.trice.s d’événement. À l’heure actuelle, il est difficile de quantifier et de mesurer concrètement les retombées en événementiel. En revanche, les étudiant.e.s seront quant à eux ciblé.e.s par des événements qui correspondent vraiment à leurs centres d’intérêt. Au final, c’est vraiment gagnant pour tout le monde! » enchaine Noa.

Tracer sa propre voie

Qu’est-ce que ça prend, au final, pour se lancer en entrepreneuriat? D’aussi loin qu’elle se souvienne, Noa a toujours été passionnée par le sujet : « Très tôt, je me suis impliquée dans des activités associatives. J’ai mis sur pied un club de débat, un concours d’art oratoire, j’ai été active au sein de plusieurs associations étudiantes… Martin et moi, on est le genre de personne avec un carnet entier d’idées à réaliser. Trendit était l’une d’entre elle ! » souligne-t-elle. Pour Martin, c’est la persévérance qui compte : « C’est important d’aller au-delà des moments de doutes, malgré les embûches sur le chemin. C’est important de garder confiance en ton projet, d’où l’importance d’être bien accompagné, comme par exemple en intégrant un programme comme le Parcours Rémi-Marcoux. J’ai développé un fort esprit de cohorte, j’ai développé un réseau solide et des liens forts qui me permettent de me sentir vraiment entrepreneur. Le jeudi après-midi, je sais que je suis entrepreneur. » lance à la blague Martin.

« C’est important de surpasser la peur de l’échec ou de faire différemment des autres. L’ensemble mes ami.e.s sont en stage, mais moi je me lance tête première dans l’aventure entrepreneuriale. Même si cela fait peur, je dois me rappeler que c’est avant tout mon choix, et que je passe volontairement à côté du reste. Au final, si je fais différemment des autres, c’est peut-être parce que je veux être différente et tracer ma propre voie. » conclut Noa.

Le coup d’envoi de l’application est prévu pour septembre 2022, juste à temps pour la rentrée universitaire. Le projet pilote rassemblera 4 universités de Montréal. Restez à l’affût pour savoir si la vôtre en fait partie !

Suivez Trendit pour connaitre tous les détails du projet.

Abonne-toi
à notre infolettre

C’est la base pour rester connecté(e).

Formulaire de contact

As-tu pensé à consulter la foire aux questions ?

Jours
Heures
Minutes
Secondes